Orano investit dans le recyclage des batteries électriques

Orano a pour ambition de devenir un acteur de référence dans le recyclage des batteries des véhicules électriques Lithium-ion (Li-ion) en France et sur le marché européen avec un nouveau procédé hydrométallurgique complet assurant la récupération efficiente des matériaux d’intérêt, et prêt à être industrialisé d’ici 2026.
© Orano

Voitures électriques : un marché en croissance

L’Union européenne (UE) s’est engagée dans le « Green Deal » pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Cet objectif doit se traduire par la décarbonation des secteurs prioritaires qui émettent le plus de gaz à effet de serre (GES), à commencer par celui des transports. La voiture électrique apparait comme une alternative à l’utilisation de carburants fossiles émetteurs de GES et une solution durable pour le climat, notamment en France où la production de l’électricité est décarbonée à 90 %. 

En France, près de 40 % des voitures devraient être électriques (tout électrique « BEV » ou hybride rechargeable « PHEV ») à l’horizon 2030. Au niveau mondial, le nombre de véhicules électriques en circulation devrait passer à 100 millions contre 10 millions aujourd’hui. Ce fort développement des véhicules électriques va générer une forte croissance de la demande de batteries Lithium-ion, principale technologie utilisée pour remplacer le moteur thermique actuel. Ainsi la production de batteries en Europe devrait être de 500GWh à l’horizon 2028, voire plus de 1TWh dès 2030 (contre quelques GWh aujourd'hui). Ces batteries contiennent de nombreux métaux stratégiques et coûteux nécessaires à leur fonctionnement.

L’émergence d’une filière de recyclage pour anticiper les rebuts (entre 5 et 20 % de la production des gigafactories), la fin de vie des batteries et récupérer les métaux de valeur dont l’Europe est dépourvue devient donc une nécessité. Des procédés de recyclage efficaces permettront ainsi « de fermer la boucle » et de réemployer les matières issues des batteries usagées dans les nouvelles batteries, tout en créant des emplois pérennes en France et en Europe pour renforcer l’autonomie stratégique de l’UE.  



1,8
millions de voitures électriques dans l‘UE en 2019
30
millions de véhicules électriques dans l’UE en 2030
X 700
c’est le nombre estimé de batteries au lithium à recycler dans l’UE d'ici à 2040

Un cadre réglementaire européen

Un cadre réglementaire révisé devrait être publié durant l’été 2023, prévoyant le recyclage de 70 % des batteries sur le marché européen d’ici 2030 et un taux de recyclage élevé pour les métaux. La proposition de règlement relatif aux batteries et notamment aux déchets induits illustre les efforts à fournir par les Européens : la construction d’une chaîne de valeur durable. Il s’agit de tendre vers une économie circulaire vertueuse dans laquelle le groupe Orano s’inscrit déjà dans ses activités industrielles nucléaires. 

Batteries électriques : une approche innovante dans le recyclage

Purifier les matériaux de valeur contenus dans les modules des batteries (cobalt, manganèse, nickel, lithium) © Orano

Le groupe Orano est reconnu pour son expertise de plus de 40 ans sur l’ensemble du cycle du combustible nucléaire (mine, chimie/conversion, recyclage, transport, ingénierie, etc.), dans la chimie des matériaux, l’hydrométallurgie, et l’industrialisation des procédés. 

Face à une demande en forte croissance, plusieurs grands acteurs français et mondiaux spécialisés dans l’automobile et/ou le recyclage s’intéressent au marché du recyclage des batteries des véhicules électriques Li-ion.

Orano mise sur son savoir-faire pour l’appliquer au recyclage des batteries, et développer un procédé innovant bas carbone qui permette de récupérer et purifier les matériaux de valeur contenus dans les modules des batteries (cobalt, manganèse, nickel, lithium, graphite), en vue de leur réutilisation dans de nouveaux composants.

REsolutION : un projet ambitieux

Recyclage-batterie

En 2019, Orano a lancé avec le CEA Liten, laboratoire expert dans les technologies de la transition énergétique, un programme de R&D ambitieux (projet Recyvabat) pour développer le procédé innovant de REsolutION (Résolution). 

Le projet bénéficie de plusieurs financements tant au niveau français, au travers de la région Nouvelle-Aquitaine et le soutien du plan France Relance, qu’au niveau européen avec deux aides du programme-cadre de l’UE (Horizon Europe) dédié à la R&D et l’innovation (projets Batraw, Respect).

REsolutION a entrepris la construction de deux pilotes industriels sur le site Orano de Bessines-sur-Gartempe (Vienne, France). Les premiers résultats permettent aujourd’hui de passer à l’échelle industrielle. 

L'aboutissement du projet REsolutION est l'opportunité pour Orano de contribuer à la réindustrialisation de la France, au travers d’un savoir-faire technologique à forte valeur ajoutée et environnementale sur un marché européen et mondial en forte croissance.

Un projet d’usines à Dunkerque (Nord, France)

En mai 2023, Orano et le groupe XTC New Energy, spécialiste de la production des matériaux de cathodes pour batteries en Chine, ont signé des accords en vue de créer deux co-entreprises dédiées à la production des matériaux critiques pour les batteries de véhicules électriques. Le projet d’usine de recyclage d’Orano étendu à un projet de fabrication de Matériaux actifs de cathode (CAM) et de Précurseurs de matériaux de cathode (P-CAM) permettra au groupe de contribuer à la création d’une chaîne de valeur complète, pérenne des batteries électriques. 

Le choix d’implantation de ces trois usines s’est porté sur la région des Hauts-de-France du fait de sa localisation géographique, des infrastructures déjà existantes et du déploiement sur ce territoire d’un écosystème dynamique autour des batteries pour les véhicules électriques. Le site a été retenu sur le Grand port maritime de Dunkerque (GPMD), dans le cadre d’un Appel à Manifestation d’intérêt (AMI). 
L’objectif d’ici à 2030 est de couvrir environ 10 % de chacun des besoins du marché européen

Une équipe Orano dédiée

Orano fédère toutes ses compétences pour constituer une équipe entièrement dédiée au recyclage des batteries Lithium-ion, mais aussi à la fabrication des P-CAM et CAM. Forte d’une trentaine de spécialistes, l’équipe Orano se donne ainsi les atouts pour conduire en parallèle tous les aspects du projet (solutions techniques innovantes respectueuses de l’environnement, veille réglementaire, ingénierie, supply chain, transport, etc.) dans un seul but : devenir un acteur de référence dans le recyclage des batteries des véhicules électriques en France et en Europe à l’horizon 2030. 

Agir pour le recyclage des batteries électriques

Presse

Contacts Orano

Clients / partenaires

Jad BOUEZ
Tél. : +33 1 34 96 12 19 - Port. : +33 6 25 20 52 82
jad.bouez@orano.group

Industrialisation

Luz CELY HOSTOS
Tél. : +33 1 34 96 76 92 - Port. : +33 6 74 85 62 70
luz-deinny.cely-hostos@orano.group
En cliquant sur « J'accepte les cookies », vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et établir des statistiques. Pour plus d’informations, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales