Orano menu

Orano Malvési : Intervention publique à la Mairie de Narbonne

Jeudi 20 décembre, le directeur d’Orano Malvési, Stephan Jolivet, est intervenu à la demande de la mairie, en séance préliminaire du Conseil Municipal de la ville de Narbonne pour rappeler les actions engagées sur le site en matière environnementale, notamment grâce aux investissements réalisés ces dernières années.
A cette occasion, Orano a rappelé les résultats de ces actions dont la réduction de 90 % des rejets en uranium soit 16 fois inférieure à la limite règlementaire de l’arrêté préfectoral et de 42% en Oxyde d’azote en 4 ans. Ces résultats ont été récemment confirmés par les travaux menés par l’Observatoire mis en place dans le cadre de la Commission de Suivi de Site (CSS) en charge de la surveillance des activités d’Orano Malvési. Stephan Jolivet a également rappelé aux riverains présents les modalités de la surveillance continue réalisée par les équipes du site et de l’autorité.

Concernant son projet de fabrication d’oxyde, la direction a rappelé qu’il ne s’agissait pas d’une nouvelle activité mais d’une diversification de ses débouchés commerciaux. Ce projet permettra de commercialiser un produit intermédiaire déjà autorisé et fabriqué sur le site, du dioxyde d’uranium (UO2). « Cet investissement, associé à la modernisation d’un atelier industriel, va permettre de réduire encore de 10% nos émissions d’oxyde d’azote (NOx). Si nos rejets ont baissé ces 10 dernières années c’est grâce aux investissements réalisés par Orano dans la construction de nouveaux ateliers ou de modernisation d’ateliers existants » a souligné Stephan Jolivet. Il a également expliqué que le processus d’enquête publique ne s’appliquait pas notamment pour 3 raisons : pas de nouvelle matière, pas d’augmentation du volume de production, pas d’augmentation des rejets du site.

Orano est attaché à mettre en oeuvre une démarche de dialogue et de concertation autour de ses activités que ce soit à travers sa participation à la CSS ou encore lors de journées Portes Ouvertes. Notre groupe respecte le débat d’idées autour de ses activités mais déplore un grand nombre de données erronées, sans aucun fondement scientifique, présenté en séance par l’association Rubresus et contribuant à une désinformation des riverains.
De nombreux salariés étaient présents dans la salle pour défendre leur savoir-faire industriel et leur emploi. 450 personnes travaillent sur le site de Malvési.

Contact

Contact Presse
Lemierre Cécile
+33 (0)6 77 68 64 98
cecile.lemierre@orano.group
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales
J'accepte les cookies