Industrie nucléaire : ce qu'il faut retenir

3e filiere industrielle en France

Une filière d’excellence

Le nucléaire constitue aujourd’hui la 3ème filière industrielle française. Une filière de 200 000 emplois qualifiés, non délocalisables, répartis dans 2 600 entreprises sur l’ensemble du territoire. Une filière d’excellence avec des emplois deux fois plus qualifiés que la moyenne de l’industrie française, et qui prévoit près de 8 000 recrutements annuels dans les métiers techniques d’ici à 2020. En outre, la contribution actuelle du nucléaire à la balance commerciale française est positive à 6 milliards d’euros par an.

« Le nucléaire permet d’éviter 20 milliards d’euros d’importations d’hydrocarbures par an »

Le saviez-vous ?

  • 1 euro investi* dans le nucléaire crée 3 fois plus d’emplois que dans les autres filières de production d’électricité
  • Les marchés sont attribués, du fait de leur technicité, majoritairement à des entreprises françaises.
  • 2/3 des salariés sont cadres, techniciens ou agents de maîtrise, soit une proportion 2 fois plus qualifiée que la moyenne de l’industrie.

           *Le poids socio-économique de l’électronucléaire en France – PwC (2011)

Orano : des compétences et des bassins d’emplois dynamiques

  • 16 600 collaborateurs hautement qualifiés dont 12 500 en France
  • 1/3 d’ingénieurs et cadres
  • des compétences dans les domaines pointus et variés : mines, chimie, enrichissement, recyclage, démantèlement et services, transports logistiques, ingénierie
  • en 2018, 800 recrutements en CDI et 500 offres de contrats d’alternance longue durée.
  • La filière nucléaire contribue pour 6 Mds € par an à la balance commerciale de la France. C’est la 3ème filière industrielle française après l’aéronautique et l’automobile. 
  • La France a développé une filière nucléaire industrielle complète qui lui permet de maîtriser la conception et la construction de ses propres installations de production d’électricité, la conversion et l’enrichissement d’uranium et la fabrication du combustible, en passant par le recyclage.
  • En février 2022, le président Emmanuel Macron a annoncé la construction de 6 EPR, des études pour 8 EPR supplémentaires ainsi que le prolongement de la durée de vie des réacteurs existants.
  • Des investissements à hauteur de 1 Md€ d’ici 2030 seront alloués au développement de mini réacteurs innovants. 
  • La filière nucléaire c’est 800 000 emplois en Europe, 220 000 emplois directs et indirects en France et près de 7 000 recrutements par an
En cliquant sur « J'accepte les cookies », vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et établir des statistiques. Pour plus d’informations, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales