Kazakhstan : la mine sans la mine

Pourquoi creuser une mine quand on peut creuser des puits ? Aujourd’hui, plus de 47% de la production mondiale d’uranium est extraite grâce à la technique In-Situ Recovery (ISR).
Site de Tortkuduk Sud, KATCO, Kazakhstan.

La mine de Katco* au Kazakhstan est la plus grande exploitation au monde utilisant la technique ISR, et c’est aujourd’hui le premier site de production d’uranium d’Orano. Le principe ISR consiste à faire circuler dans le sol une solution acide qui dissout de manière sélective l’uranium présent dans les sédiments. Le liquide contenant de l’uranium (ou jus uranifère) est pompé et acheminé jusqu’à une usine de traitement où l’uranium est extrait et concentré. La solution acide libérée de l’uranium est alors réinjectée dans les puits, l’ensemble du procédé fonctionnant en circuit fermé.

Dans les cas où les propriétés géologiques du sol rendent possible son application, la technique ISR permet de tirer le meilleur parti des gisements à faible teneur. Elle a contribué à faire du Kazakhstan le premier producteur mondial d’uranium.

*La société Katco est une joint-venture entre Orano (51 %) et KAZATOMPROM (49 %), la compagnie nationale kazakhstanaise en charge des questions en lien avec l’activité nucléaire.

}
En cliquant sur « J'accepte les cookies », vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et établir des statistiques. Pour plus d’informations, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales