Parole d'experts - Enrichissement de l’uranium : un levier de souveraineté énergétique ?

Dans le contexte géopolitique du conflit en Ukraine, l’Europe et les États-Unis se trouvent dépendre de la Russie, 1er acteur mondial de l’enrichissement de l’uranium. Certains énergéticiens souhaitent réduire, voire substituer leurs importations d’uranium enrichi russe, afin d’assurer leur sécurité d’approvisionnement.  

Comment y parvenir et anticiper une situation de pénurie potentielle de combustibles nucléaires ?
L’enrichissement de l’uranium est-il devenu une nouveau levier de souveraineté énergétique ?  

François Lurin, Directeur du site d’Orano Tricastin où un projet d'augmentation des capacités d'enrichissement est envisagé, et Thomas Flichy de la Neuville, Agrégé de l'Université, reviennent sur ces enjeux majeurs qui secouent l’avenir énergétique des pays occidentaux.   
bouton_lecture_podcast
ParolesExperts_Podcasts
  • L’impact radioactif des sites industriels d’Orano est plus de 100 fois inférieur à la radioactivité naturelle 
  • Le parc nucléaire mondial fournit près de 10,3 % de l’électricité produite dans le monde. On compte 444 réacteurs nucléaires en fonctionnement, répartis dans 32 pays.
  • 53 % des Français considèrent que le nucléaire est essentiel pour l’indépendance énergétique de la France (source : enquête BVA/Orano - mai 2021)
  • Avec un seul kilo d’uranium enrichi, on produit autant d’énergie qu’avec 160 tonnes de charbon
  • La plupart des études mondiales prévoient un doublement, voire un triplement de la demande électrique d’ici 2050.
En cliquant sur « J'accepte les cookies », vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et établir des statistiques. Pour plus d’informations, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales