Parole d'experts - Agir pour le recyclage des batteries électriques

100 millions de véhicules électriques en circulation dans le monde d’ici à 2030, contre 10 millions aujourd’hui. Indispensable pour décarboner l’énergie et préserver l’environnement ! L’électrification des usages, et singulièrement la mobilité électrique, est un sacré enjeu : baisse des coûts d’achats, déploiement des bornes de recharges sur le réseau, recyclage des batteries… Sur ce dernier point, Orano, expert en matière de recyclage des combustibles nucléaires usés, s’est associé à des partenaires reconnus en vue de tester un procédé innovant de recyclage des métaux contenus dans les batteries des véhicules électriques. Pour en parler, rencontre entre Guillaume Dureau, Directeur de la BU Projets, de la R&D et de l’Innovation d’Orano et Clémence Siret, Responsable éco-conception du groupe Saft.
bouton_lecture_podcast
ParolesExperts_Podcasts
  • Grâce aux technologies d’Orano, uniques au monde à l’échelle industrielle, 96 % du combustible nucléaire usé dans les réacteurs est recyclable. 
  • L’uranium de retraitement - dit URT - encore présent dans 95 % du combustible nucléaire usé, est une matière valorisable avec des caractéristiques comparables à celles de l’uranium naturel
  • Le MOX, cet assemblage issu du recyclage de combustibles usés, a déjà alimenté 44 réacteurs dans le monde et contribue à fournir 10 % de l’électricité nucléaire produite en France
  • Les déchets radioactifs de haute activité représentent moins de 200 m3 par an, soit l’équivalent du poids d’une pièce de 20 centimes par habitant.
  • Le recyclage des combustibles usés permet de diviser par 5 le volume des déchets les plus radioactifs et par 10 leur radiotoxicité sur le long terme 
En cliquant sur « J'accepte les cookies », vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et établir des statistiques. Pour plus d’informations, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales