Canada

Les gisements à plus forte teneur au monde

Orano Canada couvre l’ensemble des activités minières, de l’exploration au démantèlement en passant par l’exploitation et le traitement. La filiale canadienne est actionnaire des mines de Mc Arthur River et de Cigar Lake, opérées par Cameco et exploite l’usine de traitement de McClean Lake. Elle a également mené avec succès le premier réaménagement d’une mine d’uranium après épuisement des réserves d’uranium sur le site de Cluff Lake.

● 50 ans de présence au Canada
● 3 mines d’exploitation et de traitement au nord du Canada
● Opérateur de l’usine de traitement de McClean Lake, seule usine au monde capable de traiter sans le diluer du minerai à teneur supérieure à 30 % en uranium
● En 2016, une teneur moyenne de 170 kg d’uranium par tonne de minerai
● McArthur River et Cigar Lake sont les deux gisements d’uranium à la grande capacité de production du monde avec respectivement 6203 tU et 6925 tU produits en 2017
● McCleanLake : 370 collaborateurs dont 52 % de résidents du nord de la province et une majorité d’aborigènes

De l'exploration au réaménagement de mines d'uranium

Présent au Canada depuis 1964 via différentes entités, Orano recouvre l’ensemble des activités minières du groupe au Canada dans la province de Saskatchewan en tant qu’opérateur ou partenaire sur de nombreux projets. Pour assurer 20 ans d’approvisionnement à ses clients internationaux, Orano Canada explore de nouvelles terres uranifères. En parallèle, elle assure le réaménagement de sites en fin de vie.

L’exploitation de ressources minières à teneur exceptionnelle en uranium

Le camp de Mac Arthur River, Saskatchewan, Canada Le camp de Mac Arthur River, Saskatchewan, Canada © Cameco

McArthur River

Découvert en 1988 et situé à plus de 600 mètres de profondeur, le site de McArthur River est le gisement le plus prolifique au monde avec une capacité de production de 7 700 tonnes d’uranium par an.  En raison de sa très forte teneur en uranium, le gisement fait l’objet de méthodes d’exploitation spécifiques pour éviter tout contact direct entre le minerai et les mineurs.

Production (100 %)  en 2017 : 6 203 tonnes d’uranium
Teneur moyenne par tonne de minerai en 2016 : 82 kg
Tunnel d'exploitation par machine jet boring à l'intérieur de Cigar Lake, Canada. Tunnel d'exploitation par machine jet boring à l'intérieur de Cigar Lake, Canada. © Cameco

Cigar Lake

Deuxième gisement à plus forte teneur en uranium au monde, Cigar Lake est situé à 450 mètres de profondeur dans des roches poreuses et gorgées d’eau. Orano a découvert le gisement en 1981 et contribué au développement d’une méthode d’exploitation innovante : le Jet Boring system, procédé de forage associant le renforcement des terrains par congélation et abattage du minerai par l’eau à haute pression.

Production (100 %) en 2017 : 6 925 tonnes d’uranium
Teneur moyenne par tonne de minerai en 2016 : 126 kg

Intérieur de l'usine de McClean Lake, prélèvement d'échantillon de solution d'uranium, Canada. Intérieur de l'usine de McClean Lake, prélèvement d'échantillon de solution d'uranium, Canada. Orano

McClean Lake

C’est la seule usine au monde capable de traiter du minerai à très haute teneur sans le diluer. Le site est exploité par Orano Mining qui détient 70 % des parts aux côtés de Denison Mines LTD et OURD (Overseas Uranium Resources Developpement Company Ltd, Japon).
La capacité de l’usine conçue pour traiter des minerais à très haute teneur (>15 %) a été augmentée pour traiter 100 % du minerai de Cigar Lake ainsi que minerai en provenance d’autres gisements. En 2016, elle a reçu l’autorisation réglementaire de porter sa capacité de production à 9 200 tonnes d’uranium par an.

Capacité nominale de l’usine : 9 200 tonnes d’uranium par an dont 75 % dédiés au minerai de Cigar Lake

Un programme d’exploration pour préparer l’avenir

De nouveaux gisements pour alimenter l’usine de McClean Lake
Au Canada, Orano poursuit ses efforts d’exploration en se concentrant sur les nouveaux sites les plus économiques. C’est le cas du bassin de l’Athabasca, une région à fort potentiel qui pourrait alimenter l’usine de McClean Lake et augmenter le volume des réserves offrant ainsi à ses clients une visibilité sur les 20 prochaines années de production.

Plus de 30 programmes d’exploration au Canada

Des gisements connus mieux définis

Il faut 10 ans en moyenne pour confirmer la ressource exploitable d’un nouveau gisement. L’exploration se poursuit ensuite tout au long du projet minier pour valoriser les ressources complémentaires situées à proximité.
La prospection se fait par paliers successifs : étude géologique de la région, interprétation de photos aériennes ou par satellite, techniques géophysiques, mesures de radioactivité sur le terrain et étude de la chimie des sols et des eaux.

Cluff Lake, le réaménagement de sites en fin de vie

La première mine d'uranium réaménagée au Canada

Exploité pendant 22 ans entre 1980 et 2002, le site minier de Cluff Lake a été réaménagé entre 2004 et 2006 après épuisement des réserves. Il comprenait 4 mines à ciel ouvert et 2 mines souterraines qui ont permis de produire plus de 23 500 tonnes d’uranium.
Dès la mise en place du projet minier, Orano Canada avait conçu et programmé son réaménagement pour limiter l’impact du site sur la population et l’environnement. Sa réhabilitation s’est déroulée en plusieurs étapes : comblement des mines à ciel ouvert, mise en sécurité des travaux miniers souterrains, démolition de l’usine mais aussi couverture des résidus et re-végétalisation de l’ensemble du site.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales
J'accepte les cookies