Orano menu

L’uranium de recyclage : une matière énergétique pour produire une électricité bas carbone

Alors que le dérèglement climatique devient chaque jour de plus en plus inquiétant et est plus que jamais l’enjeu environnemental prioritaire pour la planète, alors que de plus en plus de voix s’élèvent pour économiser les ressources de la planète, alors qu’une crise énergétique est en cours avec une augmentation vertigineuse des prix du gaz, le développement de l’énergie nucléaire est plus que jamais indispensable pour répondre à ces enjeux.
Hub_climat_caroussel_promotion_comp
Le nucléaire est à la fois une énergie bas carbone (4 fois moins d’équivalent CO2/kWh par rapport au solaire, 40 fois moins que le gaz*), fonctionnant en continue et permettant de produire une électricité à un prix compétitif et stable. 
Orano contribue à la production d’énergie nucléaire, notamment en recyclant les matières nucléaires (96% des matières contenues dans un combustible nucléaire sont recyclables). Alors que le prix de l’uranium est en hausse (prix spot à plus de 40 dollars la livre contre 20 dollars il y a 3 ans), le recyclage de ces matières est plus que jamais d’actualité en permettant notamment une économie de matières premières. Actuellement, 10% de l’électricité nucléaire française provient de matières recyclées. L’objectif dans les années à venir est d’aller plus loin, à plus de 20% en ré-utilisant l’uranium contenu dans les combustibles nucléaires usés. 
Economies de matières premières liées au recyclage
ORANO_VISITE-ASN_02-2019_A6©CRESPEAU_DSC3571

Par ailleurs, 75 réacteurs dans le monde ont utilisé ou utilisent de l’uranium recyclé. Des opérateurs souhaitent continuer de produire de l’électricité à partir d’uranium recyclé. Fin 2020, Orano a ainsi signé un contrat avec à Rosatom (opérateur russe) pour lui fournir de l'uranium recyclé qui est envoyé en Russie pour être converti puis ré-enrichi afin de fabriquer du combustible nucléaire pour les réacteurs russes. Un 1er transport de l’uranium a été organisé début 2021. La réutilisation de l’uranium permettra ainsi de produire une électricité bas carbone tout en économisant les ressources naturelles

*Source GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat)

En cliquant sur « J'accepte les cookies », vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer la navigation sur le site, analyser son utilisation et établir des statistiques. Pour plus d’informations, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales