Orano menu

Orano au WNE : l’innovation fait salon

Elles s’appellent Manuela, Riana SC ou encore Nanopix. Ce sont quelques-unes des innovations présentées par Orano au WNE, le salon mondial du nucléaire civil. Leur point commun ? Apporter des solutions performantes pour les installations nucléaires.
Image Actu

 

Le World Nuclear Exhibition (WNE), c’est une vitrine mondiale où quelque 20 000 visiteurs hautement qualifiés sont attendus jusqu’au 28 juin à Paris Nord Villepinte. On y trouve, pêle-mêle, des industriels du monde entier, des parlementaires, des membres d’institutions et de gouvernements. À tout point de vue, c’est un événement incontournable pour Orano, expert reconnu dans les métiers du cycle du combustible nucléaire. Son ambition : faire rayonner sa capacité à innover. Comment ? En mettant en scène les solutions conçues pour ses clients.

Pour Philippe Knoche, son directeur général,

« le WNE est un évènement qui concentre l’expertise mondiale du nucléaire. Chez Orano, l’innovation est notre héritage mais aussi notre avenir, dans tous les métiers, de la mine au démantèlement ».

 

« L’autre grand enjeu de notre présence au salon WNE est d’assoir le nom d’Orano (anciennement AREVA) depuis son changement en janvier dernier », ajoute François Guiomard, chef du projet WNE chez Orano. « Nos métiers historiques sont bien connus de nos interlocuteurs : extraction du minerai, conversion et enrichissement de l’uranium, recyclage des combustibles usés et gestion des déchets. En revanche, certains ignorent parfois nos expertises en matière de services aux opérations nucléaires, démantèlement de centrales nucléaires, applications innovantes dans certaines niches de l’industrie nucléaire ou même le secteur médical », poursuit-il.

Des outils précieux pour les clients

L’innovation est donc la colonne vertébrale de ce stand aux couleurs d’Orano. À l’honneur : la réalité virtuelle et la réalité augmentée qui permettent d’améliorer la sûreté et l’excellence opérationnelle des sites. Les visiteurs du salon vont ainsi pouvoir expérimenter un simulateur de conduite de pont polaire qui permet de déplacer les grands composants nécessaires au fonctionnement d’un réacteur ou encore de réaliser les opérations de maintenance qui s’imposent. « Très peu de personnes dans le monde bénéficient des qualifications nécessaires au métier de pontier. C’est donc un outil de formation précieux pour nos clients, à commencer par EDF », précise François Guiomard. Autre avantage : le simulateur permet aux opérateurs de s’entraîner dans des conditions extrêmement proches de la réalité pour agir plus vite le jour J. Cela réduit significativement leur temps d’exposition au milieu radioactif, qui doit respecter une limite maximum chaque année. « Concrètement, cela signifie qu’ils peuvent réaliser davantage d’opérations chaque année dans le respect des normes de sécurité, ce qui augmente de facto la performance opérationnelle des équipes sur le terrain », souligne François Guiomard. Par ailleurs, la formation des opérateurs limite la durée des arrêts de tranche, ce qui représente un avantage économique très concret pour les électriciens.


WNE-innovation_vignette

Des durées d’intervention divisées par 10

Autre innovation présentée au WNE : Manuela (Mobile Apparatus for Nuclear Expertise and Localisation Assistance). Dédié aux activités de démantèlement, cet appareil portatif cartographie en temps réel un espace contaminé grâce à des capteurs 3D et radiologiques. Les mesures sont retranscrites instantanément sur un écran de contrôle. Cette technologie limite l’exposition radiologique des opérateurs en divisant par 10 la durée d’intervention sur site.
Parmi toutes les innovations présentées par Orano, on citera encore Riana SC, acronyme signifiant Robot for Investigations and Assessments of Nuclear Areas. Ce robot de décontamination intervient en zone nucléaire pour cartographier le terrain, prélever des échantillons et mesurer la radioactivité sans exposer le personnel. Et aussi Nanopix qui s’impose comme la plus petite gamma caméra au monde pour visualiser les sources radioactives à distance. Au WNE, Orano entend ainsi démontrer sa culture de l’innovation et sa vision du nucléaire comme une énergie bas carbone, compétitive et créatrice d’emplois ; Une vision tournée vers l’avenir grâce à une filière d’excellence qui s’exporte.


WNE #DAY1 - François Guiomard
© Orano

Rendez-vous du 26 au 28 juin au WNE, à Paris Nord Villepinte, sur le stand 7-H137.

Retrouvez toutes les infos pour s’y rendre ici :

http://www.world-nuclear-exhibition.com/fr/infos-pratiques1/Se-rendre-sur-WNE-201821/

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales
J'accepte les cookies