Orano menu

Management de la qualité

Le Management de la Qualité contribue directement à la performance de l'entreprise. Dans l’industrie du nucléaire plus que dans toutes les autres, la qualité est une attente implicite du client. C’est aussi un facteur de succès qui ne tolère aucun compromis.

Qualité et Excellence Opérationnelle sont des démarches cohérentes et complémentaires : le Système d’Excellence et les principes qualité se nourrissent l’un de l’autre. Le Management de la Qualité intègre les méthodes, les outils et les modes opératoires d’Excellence Opérationnelle pour ancrer durablement une culture qualité forte, améliorer la satisfaction client et impulser l’amélioration continue au quotidien.
EO Vue encadré Messages Politique Qualité

Les 5 principes qualité

Planifier et manager les processus (SIPOC)

La maîtrise des évolutions de processus est un point clé du management de la qualité. L’outil SIPOC permet de formaliser de manière simple et partagée toutes les composantes d’un processus. Cette approche permet de décrire précisément les activités d’une entité, et d’établir une cohérence entre toutes les entités, en vue de la satisfaction du client.

Contrôler la qualité

La mise sous contrôle des processus, en production comme en projet, est primordiale. Il s’agit d’un levier d’excellence opérationnelle. Elle définit pour chaque étape de processus des critères qualité à contrôler, des KPI associés et des règles d’escalade, en ne tolérant aucun écart par rapport aux règles & critères fixés.

Éviter les erreurs

Le facteur humain étant omniprésent, il est nécessaire d’en tenir compte dès l’élaboration des processus, et jusqu’à leur mise en œuvre sur le terrain, afin d’éviter les erreurs générant des problèmes qualité, notamment en utilisant les PFI du groupe.

Capter les signaux faibles et alerter

Plus les signaux faibles sont captés, analysés et traités, plus l’occurrence d’événements graves diminue. Les freins à la captation des signaux faibles étant nombreux, le management doit créer les conditions de leur remontée, en bâtissant notamment des standards d’alerte. Construit dans chaque entité, le standard d’alerte donne l’autonomie pour traiter au bon niveau les signaux, et définit les règles d’escalade en fonction de la gravité de l’événement.

Traiter les événements et améliorer en continu

Il est primordial d’alerter, de prendre les mesures conservatoires et de déclarer avant même de traiter les évènements. Pour les évènements majeurs, une démarche structurée de résolution de problème (A3) est systématiquement lancée afin de cibler les actions à mener et de pérenniser ensuite, par la standardisation, les résultats obtenus. La démarche de réduction des coûts de non qualité est une démarche d’amélioration continue qui vise à aller vers la performance en diminuant l’impact des surcoûts générés par la non qualité, en résolvant les problèmes et en modifiant les comportements. Ces principes reposent sur le leadership et l’engagement de toute la ligne managériale.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales
J'accepte les cookies